Novembre 2019 : L’AMAC

Nous avons eu la chance de rencontrer le président de l’AMAC, Monsieur Guy Audibert, qui a bien voulu nous en dire plus sur l’histoire et l’objet de l’association : 

Q. Qu’est-ce que l’AMAC ?

R.  L’AMAC est l’Association des Mutilés, Anciens Combattants et Victimes de la guerre en Grande-Bretagne. Elle est issue de la fusion, en 1943, entre l’Union des Mutilés Français, Anciens Combattants et Victimes de la guerre en Grande-Bretagne, qui avait été créée en 1919, et la Société des Anciens Combattants Français en Grande-Bretagne, qui avait été créée en 1927. L’histoire de l’AMAC s’étale donc sur un siècle !

Q. Quelle est la raison d’être de l’AMAC ?

R.  L’objectif de l’AMAC est de venir en aide aux anciens combattants et à leurs familles, et entretenir le souvenir afin d’éviter que les horreurs du passé ne se reproduisent.

Q. Quelles sont les valeurs que porte l’association ?

R.  L’AMAC est constituée sans distinction de grade et d’opinion. Elle est apolitique et areligieuse. Et elle est résolument indépendante.

 Q. Quels sont les projets de l’AMAC en ce mois de novembre ?

R. L’association vient de célébrer son centenaire au sein du Special Forces Club, en présence notamment de Monsieur Guillaume Bazard, Consul Général, l’un des ‘Patrons’ de l’association, de Monsieur le Colonel Dirou, représentant la Mission de Défense de l’Ambassade de France, ainsi que de nombreux amis et soutiens de l’association. L’AMAC contribuera le 11 novembre, comme chaque année, aux cérémonies commémoratives en l’honneur des soldats tombés au combat. De nombreux vétérans et anciens combattants, français et britanniques, seront présents.

Q. Menez-vous des projets avec d’autres associations ?

R. En effet. Nous souhaitons au maximum collaborer avec d’autres associations. Nous entretenons des relations suivies avec les membres de l’ONM (Ordre National du Mérite) UK, ceux du Souvenir Français, l’Union des Français de Grande-Bretagne, ou encore ceux de la Fondation de la France Libre. Nous avons par exemple participé, avec cette dernière, à l’inauguration d’une vitrine en l’honneur du Commandant Philippe Kieffer au sein du Lycée Français Charles de Gaulle en juin dernier. L’histoire est parfois – malheureusement – oubliée mais le Commandant Kieffer a participé, avec les hommes de son commando, formés et entrainés de ce côté-ci de la Manche, au débarquement le 6 juin 1944. La cérémonie organisée au Lycée Français, en présence de Monsieur le Proviseur Didier Devilard et de nombreux élèves, était très émouvante. Nous collaborons également avec des associations britanniques telles que l’Allied Forces Heritage Group, l’Escape Society, la Royal British Legion, la Dardanelles Galipolli Association, le WW2 Learning Intelligence Network. Nous voulons être aussi nombreux que possible pour porter ce message d’espoir, mais aussi de vigilance par rapport aux horreurs du passé, qui est parfois considéré comme évident alors pourtant qu’il est si important pour les générations à venir.

Laisser un commentaire