Newsletter de la FAFGB – Mai 2020

L’actualité des associations françaises de Grande-Bretagne


L’édito: 

Chères toutes,
Chers tous,
 
Nous attirions récemment votre attention sur une chronique publiée au sein du journal Les Echos, intitulée “Le rôle majeur du monde associatif“. Comme l’évoquait l’auteur de cette chronique, “parmi les mille choses trop négligées que la situation actuelle fait resurgir, il y a, ou il devrait y avoir, le rôle majeur que joue de plus en plus, dans tout pays, le monde associatif et toutes les activités bénévoles“.
 
Aussi, comme le mois dernier, ce sont ces activités bénévoles, et plus généralement au bénéfice des autres, que nous souhaitons mettre en lumière. Nous apporterons un éclairage sur les initiatives admirables que les associations françaises et francophones de Grande-Bretagne et leurs membres continuent inlassablement à prendre en cette période difficile.
 
Notre Coup de Projecteur ce mois-ci portera sur le Parapluie FLAM, qui regroupe plus de 50 Petites Ecoles francophones à travers le Royaume-Uni et continue à se démener en ces temps de pandémie.
 
Nous continuerons à nous faire l’écho du travail remarquable d’information et d’assistance aux français de l’étranger réalisé par le Consulat. Merci notamment au Consul Général Guillaume Bazard pour son intervention sur Facebook ce mardi (26 mai) visant à répondre aux questions des internautes sur la crise sanitaire actuelle. Nous reviendrons par ailleurs, dans cette Newsletter, sur les mesures de quatorzaine annoncées récemment par les autorités britanniques.
 
Enfin, dans le prolongement des courriers que nous avons adressés au début du mois aux élus des français de l’étranger, et des entretiens que nous avons pu avoir avec le Sénateur Olivier Cadic, le Député Alexandre Holroyd, et la grande majorité des conseillers consulaires du Royaume-Uni, nous ferons un point sur le récent dispositif de soutien aux français de l’étranger et son impact sur les associations, notamment s’agissant du programme STAFE.
 
De nombreux sujets seront ainsi à discuter lors de notre prochaine Assemblée Générale qui se tiendra très prochainement, via Zoom, et à laquelle nous espérons vous voir nombreux.
 
Bonne lecture,
 

Take care and stay safe,
  
Au nom de l’équipe,
 
Jean-François
 

Jean-François Le Gal
Président
 
Brigitte Williams
Roch Miambanzila
Marie Redron
Victor Cossec
Julia Laplane
Martin Vaquié
Membres du Comité
 

 


 

Les initiatives des associations et de leurs membres
 
Nous souhaitons apporter ci-dessous un éclairage sur les initiatives admirables que les associations françaises et francophones de Grande-Bretagne et leurs membres continuent inlassablement à prendre en ces temps de pandémie. Cet éclairage ne prétend en aucun cas à l’exhaustivité – loin de là – et nous nous excusons par avance auprès de celles et ceux que nous n’avons pas pu mentionner ci-dessous. N’hésitez pas à continuer à nous faire part de vos initiatives, vos activités, vos besoins, vos envies, sur info@fafgb.org et nous serons ravis de nous en faire l’écho.
 
 
Du côté de Consultations Gratuites
 
L’association Consultations Gratuites donne des conseils gratuits, en droit du travail et droit du logement, aux français qui n’ont pas les ressources suffisantes pour pouvoir s’offrir des conseils payants.
 
Or, la pandémie actuelle présente un grand défi pour le secteur des conseils et services juridiques gratuits.
 
Comme Florence French, sa présidente, vous l’expliquait récemment, si Consultations Gratuites bénéficie d’une subvention du Consulat, l’association ne pourrait opérer sans l’assistance de LawWorks (le nom commercial du Solicitors Pro Bono Group), un organisme ayant pour objet de faciliter l’accès à la justice grâce à l’octroi de conseils juridiques gratuits.
 
Le London Legal Walk, marche organisée chaque année afin notamment de rassembler des fonds au bénéfice des organisations offrant des services juridiques gratuits, a dû être reporté au 5 octobre prochain.
 
Toutefois, une nouvelle initiative de levée de fonds est organisée par le London Legal Support Trust. Elle est intitulée “10,000 Steps for Justice“ et aura lieu le 8 juin prochain : https://www.londonlegalsupporttrust.org.uk/our-events/walks-in-the-south-east-2020/10,000-steps-for-justice/. Florence s’est engagée à faire 20.000 pas. Si vous souhaitez contribuer, vous pouvez vous rendre sur le lien suivant : https://uk.virginmoneygiving.com/LawWorks20
 
 
Du côté de Londres Accueil
 
Comme évoqué dans notre dernière Newsletter, Londres Accueil a progressivement proposé une partie de son activité en ligne (sports, ateliers, cafés virtuels, conférences culturelles et autres) à ses adhérents.
 
Londres Accueil donne également la possibilité à ses partenaires londoniens d’assister à ses conférences culturelles en ligne sans nécessité d’adhérer à l’association. L’objectif de ces conférences est de maintenir la communauté française de Londres soudée, même à distance, en proposant des programmes culturels variés et de qualité, et de permettre à des guides professionnels de maintenir une “petite” partie de leur activité.
 
Les conférences ont un format d’environ 1h15 au tarif de 10 livres sterling. Les bénéfices de ces conférences seront reversés au NHS.
 
Les conférenciers de Londres Accueil aborderont prochainement les thèmes suivants :
  • 29 mai – The London Docks
  • 2 juin – Ordre et Désordres dans la City
  • 3 juin – Conférence d’Art Andy Warhol
  • 5 juin – Rencontre au sommet au Drap d’Or
  • 8 juin – Bloomsbury & Fitzrovia
  • 10 juin – Ces illustres anglais…
  • 15 juin – Feux d’artifice royaux : Handel à Londres
 
Plus de renseignements sur www.londresaccueil.org.uk
 
 
Du côté de la Franco-British Lawyers’ Society
 
Charles du Couëdic de Kérérant, Secrétaire Général de la Franco-British Lawyers’ Society et par ailleurs officier de réserve de la Marine Nationale, s’est porté volontaire pour venir en renfort des équipes soignantes de l’Hôpital de la Pitié Salpêtrière. Vous pouvez retrouver son portrait sur https://twitter.com/HopPitieSalpe.
 
 
Du côté des Officiers et Sous-Officiers de Réserve
 
Edouard de Guitaut, représentant de l’Association des Officiers et Sous-Officiers de Réserve Français en Grande-Bretagne, a lancé il y a quelques semaines le NHS Coffee Appeal.
 
L’idée part d’un constat simple dressé par un médecin hospitalier : les hôpitaux et autres établissements de soins, soumis à rude épreuve en cette période de pandémie, sont souvent dépourvus de machines à café qui permettraient au personnel de mieux tenir le coup. Après avoir réussi à fournir 14 machines au Charing Cross Hospital, Edouard a lancé, avec d’autres, le NHS Coffee Appeal et créé une page Internet permettant aux internautes de trouver la liste des établissements ayant exprimé un besoin.
 
300 services hospitaliers ont ainsi déjà été approvisionnés. 90% des donations ont été effectuées grâce à des français. Il reste toutefois de nombreux établissements demandeurs.
 
Plus de renseignements sur https://www.nhscoffeeappeal.com/
 
 Du côté de l’Union des Français de l’Etranger (UFE)
 
L’UFE a mis en place une plateforme d’entraide ouverte à tous. Son principe est de mettre en relation des personnes qui ont besoin d’aide avec des personnes de leur voisinage qui veulent aider. 70 pays y participent. Un groupe de bénévoles a été constitué au Royaume-Uni. Si vous voulez vous inscrire, le lien est : 
https://ufe.alltrippers.com


 
Du côté des autres associations
 
L’ensemble des associations mentionnées dans notre précédente Newsletter (dont le Dispensaire Français, Exchange Theatre, le Centre Charles Péguy, Children of the Mekong, la Franco-British Society, Barcarolle Choir, Notre-Dame de France, l’Eglise Protestante Française de Londres, Justice au Cœur, le Cercle Orion, entre autres) continuent également les activités et initiatives mises en lumière le mois dernier. Retrouvez-les en re-parcourant notre dernière Newsletter

Le Coup de Projecteur
 
Notre Coup de Projecteur ce mois-ci porte sur le Parapluie FLAM, une association regroupant 53 Petites Ecoles francophones à travers le Royaume-Uni. Nous avons eu la chance de pouvoir nous entretenir avec sa Présidente, Madame Joëlle Simpson, qui a accepté de nous en dire plus sur l’activité de l’association et sur les défis que les Petites Ecoles membres du Parapluie rencontrent en cette période de pandémie.
 
Q. Pouvez-vous nous présenter l’activité de l’association ?
 
R. Le Parapluie FLAM (Français LAngue Maternelle) est une organisation à but non-lucratif qui a été fondée en 2013 et regroupe aujourd’hui 53 Petites Ecoles accueillant, le week-end ou en fin d’après-midi pendant la semaine, des enfants francophones scolarisés au sein du système éducatif britannique. Plusieurs milliers d’enfants peuvent ainsi bénéficier d’un soutien linguistique et culturel adapté à leur biculturalisme.
 
Le principal objectif du Parapluie FLAM est d’aider ces Petites Ecoles/associations en répondant le mieux possible aux questions, autant techniques que pédagogiques, des équipes gestionnaires et enseignantes, et en leur proposant des Journées de rencontre et de formation gratuites. Nous encourageons aussi sans réserve toute personne qui aimerait fonder une nouvelle association dans le pays, et pouvons lui procurer l’assistance dont elle aurait besoin. Les Petites Ecoles FLAM forment une grande famille au service de la communauté francophone.

Q. Comment se déclinent les Journées de formation et de rencontre ?
 
R. Nous organisons jusqu’à cinq Journées de formation par an pour les enseignants sur des thèmes précis, et deux Journées pédagogiques de rencontre entre Petites Ecoles : ce sont des temps forts et chaleureux d’échanges et de partage, autour de Tables Rondes, qui peuvent concerner autant les contraintes de droit local auxquelles nous sommes tous soumis, comme la Protection de l’Enfance, ou encore la gestion des allergies et l’utilisation des seringues “Epipens“, que le choix d’un bon manuel de classe pour les élèves ou d’un logiciel de comptabilité. On rentre chez soi heureux d’avoir passé son dimanche ensemble – eh oui ! nos réunions ont forcément lieu le dimanche !
 
Q. Où ces Journées ont-elles lieu ?
 
R. Elles ont lieu le plus souvent à Londres, mais pas seulement. Birmingham, Oxford, Leeds et Bristol ont également été des lieux de rencontre. En outre, à partir de l’an prochain, nous apporterons un soutien ponctuel, sur le terrain, aux associations qui demanderaient une aide particulière.
 
Depuis 2018, l’éloignement des Petites Écoles membres pose moins de problèmes puisqu’une partie de la subvention que nous recevons de l’AEFE est allouée aux frais de transport et d’hébergement des participants, ce qui leur permet de se joindre à nos événements plus fréquemment.
 
Q. Au-delà de ces Journées de formation, comment parvenez-vous à aider les Petites Ecoles au quotidien ?
 
R. Nous procurons aux membres l’opportunité d’obtenir un brevet de secourisme, leur faisons suivre des informations concernant des ressources,  tournées de spectacles culturels ou événements organisés en partenariat avec l’Institut Français du Royaume-Uni (IFRU), le Festival Voilà, ou encore le Festival South Ken Kids. Nous redistribuons aussi lors de nos réunions tous les dons de livres de bibliothèque.
 
Nous assurons aussi des services tels que l’accès gratuit à un conseiller spécialiste de la Protection des Données Personnelles (y compris pour avoir de l’aide afin d’établir une police RGPD), ou encore l’accès aux parties privées du site Internet du Parapluie FLAM (notamment son Forum où nous stockons une mine de ressources et les notes des formations passées).
 
Par ailleurs, un interlocuteur est toujours disponible pour répondre aux questions pédagogiques, informatiques, administratives, ou autres.

Q. Comment réussissez-vous à fonctionner ?
 
R. Nous avons le soutien précieux de l’Institut Français, du Lycée Charles de Gaulle, du CFBL qui accueillent nos réunions, des commissions de l’AEFE et STAFE, dont les subventions nous permettent de bien fonctionner, et “last but not least“, de Benoit Le Dévédec, Attaché culturel, observateur du Parapluie FLAM, toujours très enthousiaste et plein de bons conseils. Le Sénateur Olivier Cadic, qui a lancé le Plan Ecole, ainsi que le Député Alexandre Holroyd, ont une appréciation bienveillante du rôle que joue le Parapluie FLAM. 
 
Je crois qu’il faut vraiment avoir été associé de près à une Petite Ecole FLAM pour savoir ce que c’est vraiment, et pour comprendre l’ampleur du dévouement sur lequel repose la bonne marche de toutes ces Petites Ecoles : dévouement des équipes, qui font preuve, surtout en ce moment, d’une volonté extraordinaire pour permettre à leurs élèves (près de 4.500) de continuer leurs apprentissages en français ; dévouement des familles, qui consacrent leur samedi matin à la Petite Ecole pour leurs enfants ; dévouement des parents, qui subviennent souvent spontanément aux besoins de l’équipe, en prenant bénévolement des responsabilités au sein de leurs Comités, ou en apportant un coup de main pour gérer la bibliothèque, offrir un soutien intensif en lecture, écrire des logiciels de gestion, laver les pinceaux en maternelles, ou encore en donnant un gâteau pour lever des fonds. Ça me touche très profondément et le Parapluie doit faire tout ce qu’il peut pour accompagner ses membres.
 
Q. Quel est l’impact de la pandémie sur les Petites Ecoles ?
 
R. La pandémie n’a pas réussi à éteindre l’enthousiasme des équipes à assurer leurs cours. La période est pourtant difficile pour les parents qui essaient de travailler chez eux avec des enfants ; pour les élèves qui n’ont peut-être pas tous accès à un ordinateur ou une tablette à l’heure des cours, surtout s’ils doivent le/la partager avec des frères et sœurs ; et difficile pour les enseignants qui, dans leur grande majorité, doivent également assurer leurs cours de la semaine.
 
Certains parents malheureusement ont perdu leur travail et les associations ont accusé une sérieuse baisse d’effectifs avec tous ces problèmes.
 
Néanmoins, plus de 70% des Petites Ecoles sont “ouvertes“ en ligne. Plusieurs ont l’intention de reprendre et le Parapluie entend les soutenir pour qu’elles puissent se remettre en route dès que possible.

 

Points d’actualité

Point du Consul Général sur la crise sanitaire
Un grand merci à Monsieur le Consul Général, Guillaume Bazard, pour son intervention en direct sur Facebook ce mardi (26 mai) visant à répondre aux questions des internautes sur la crise sanitaire actuelle : [
https://www.facebook.com/franceintheuk]
 
Point sur la quarantaine (ou quatorzaine) pour les voyageurs entrant au Royaume-Uni et pour ceux entrant en France en provenance du Royaume-Uni
Comme vous l’aurez certainement déjà vu, les autorités britanniques ont annoncé il y a quelques jours de nouvelles mesures de santé publique concernant les entrées sur le territoire britannique. La mise en place d’une quatorzaine a notamment été annoncée pour toutes les personnes entrant sur le territoire britannique, à l’exception de certaines professions, à partir du 8 juin.  Les professions exemptées ont été listées par le Home Office (
https://www.gov.uk/government/publications/coronavirus-covid-19-travellers-exempt-from-uk-border-rules/coronavirus-covid-19-travellers-exempt-from-uk-border-rules).
Selon le principe de réciprocité, les voyageurs arrivant en France en provenance du Royaume-Uni seront invités à effectuer une quatorzaine lorsque la mesure britannique entrera effectivement en vigueur, soit le 8 juin.
Plus de renseignements sur 
https://uk.ambafrance.org/COVID-19-mesures-de-quarantaine-pour-les-voyageurs-entre-le-Royaume-Uni-et-la
 
Point sur le dispositif de soutien aux français de l’étranger
 
Comme nous l’avons déjà indiqué à grand nombre d’entre vous, nous avons adressé plusieurs courriers aux élus à la suite de l’annonce récente du plan de soutien aux français de l’étranger, afin de mieux comprendre ce dispositif et son impact sur les associations.
 
Dans le prolongement de ces courriers, nous avons pu nous entretenir avec le Sénateur Olivier Cadic, le Député Alexandre Holroyd, ainsi qu’avec la grande majorité des conseillers consulaires du Royaume-Uni. Nous avons également pu nous entretenir à plusieurs reprises avec le Consul Général Guillaume Bazard. Nous n’avons en revanche pas pu échanger à ce stade avec la Sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam.
 
Il nous a été confirmé que les principales associations susceptibles de bénéficier de dotations sont (en résumé) les organisations ayant le statut dit d’“OLES“ (“Organismes Locaux d’Entraide et de Solidarité“) – soit à Londres, le Dispensaire Français et Consultations Gratuites.
 
Par ailleurs, si une enveloppe a été allouée à l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger (“AEFE“), susceptible de bénéficier à ses partenaires, les critères de répartition au bénéfice de ces derniers n’ont pas encore, à notre connaissance, été clairement définis. Il nous a toutefois été confirmé par le Député Alexandre Holroyd lors de notre point téléphonique que la dotation allouée aux Ecoles FLAM au niveau mondial doit passer à 500.000 euros (contre un montant compris entre 200.000 et 250.000 euros actuellement, semble-t-il).
 
Enfin, il est confirmé que le programme STAFE est supprimé cette année, et reporté à l’année prochaine. Un nouveau calendrier a été mis en place, prévoyant une décision de la Commission STAFE au mois de mars 2021 : 
https://uk.ambafrance.org/Redeploiement-des-credits-du-dispositif-de-soutien-au-tissu-associatif-des-27811.
 
Un certain nombre de conseillers consulaires et membres de l’Assemblée des Français de l’Etranger ont demandé à Monsieur le Ministre de revenir sur cette décision de suppression. A notre connaissance, ces démarches n’ont cependant pas (tout du moins à ce stade) abouti.
 
Comme nous l’avions évoqué ensemble et dans nos courriers aux élus, il est tout à fait normal que le dispositif de soutien précité définisse des priorités, notamment sanitaires et sociales. Il paraît tout aussi normal que les ressources des Ambassades et Consulats (qui ne sont pas illimitées) soient allouées au traitement de ces priorités, en ce compris les situations d’urgence et de détresse. Le dévouement et le professionnalisme exemplaires des équipes du Consulat et de l’Ambassade dans la gestion de ces situations doit au demeurant être souligné. Il est également vrai que, jusqu’à présent, le dispositif STAFE n’avait pas été utilisé à pleine capacité par les associations au Royaume-Uni.
 
Il n’en demeure pas moins que la ligne de crédit existante allouée au programme STAFE (au demeurant modeste) aurait pu, nous semble-t-il, être mise à profit pour attribuer des subventions à des projets d’associations (conformément aux critères STAFE) destinés à venir en aide aux français de l’étranger en ayant le plus besoin. Cela aurait permis d’impliquer le monde associatif tout en reconnaissant son rôle, et le tout, encore une fois, à frais constants. C’est sans doute une occasion manquée.
 
Nous pourrons quoiqu’il en soit en discuter lors de notre prochaine Assemblée Générale afin de voir quelles actions positives les associations pourront continuer à mener pour aider celles et ceux qui en ont le plus besoin.
 
 
 
Assemblée Générale de la Fédération
 
Notre Assemblée Générale devait se tenir au courant du mois de mars ou d’avril.
 
Pour des raisons évidentes, au regard de la situation actuelle, cela n’a pas été possible.
 
Les mesures de distanciation sociale étant, selon toute évidence, appelées à se prolonger pendant encore quelque temps, nous ne serons pas en mesure d’organiser une Assemblée Générale en personne.
 
Comme évoqué à plusieurs reprises, il semble par conséquent que n’aurons pas d’autre choix que de tenir cette Assemblée Générale “en ligne“. C’est d’ailleurs ce que font un certain nombre de charities, comme souligné dans une récente Guidance de la Charity Commission. Pour celles et ceux d’entre vous confrontés à des problématiques similaires, cette guidance est accessible à partir du lien suivant : 
https://www.gov.uk/guidance/coronavirus-covid-19-guidance-for-the-charity-sector#holding-meetings-online-or-by-telephone
 
Nous pensons organiser cette Assemblée Générale via Zoom la première quinzaine de juin. La date sera confirmée dans les prochains jours.
 

Le Plus

La base de données juridique LexisNexis a annoncé donner accès librement à ses catalogues/ressources LexisLibrary et LexisPSL aux charities jusqu’au 19 août. Nous n’avons pas testé cette possibilité, qui comprend peut-être une volonté de faire ensuite payer l’abonnement au-delà du 19 août, mais il nous semble toutefois utile de la signaler. Plus de renseignements sur https://www.lexisnexis.co.uk/products/lncomplimentaryaccess.html?.


Liens utiles
 
Nous vous rappelons une nouvelle fois les sources d’information ci-dessous (Internet, téléphone, email et réseaux sociaux) fiables en ces temps de fake news et rumeurs en tous genres :
 
Internet
L’équipe du Consulat a réalisé, et continue de réaliser, un grand travail d’information pour aider les françaises et français du Royaume-Uni en cette période de pandémie. Le site du Consulat contient notamment des fiches d’information très bien faites, accessibles à partir du lien suivant :

https://uk.ambafrance.org/-CORONAVIRUS-COVID-19-
 
Le site contient également toutes les recommandations du Consulat, et est régulièrement mis à jour :

https://uk.ambafrance.org/FAQ-recommandations-CORONAVIRUS-COVID-19
 
Le site du Gouvernement britannique est également pertinent :

https://www.gov.uk/guidance/coronavirus-covid-19-information-for-the-public
 
Téléphone
La permanence téléphonique d’information du Consulat est accessible au numéro 00 44 20 70 73 12 55.
 
Email
L’adresse générique du Consulat 
ecrire.londres-fslt@diplomatie.gouv.fr peut également être utilisée.
 
Réseaux sociaux (Twitter)
Le compte twitter du Consulat est régulièrement alimenté :

https://twitter.com/ConsulFranceUK
 
Vous pouvez également consulter le compte de l’Ambassade :

https://twitter.com/FranceintheUK

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.