FAFGB Newsletter – Novembre 2020

L’actualité des associations françaises de Grande-Bretagne


L’édito
 
Chères toutes, chers tous,
 
Novembre est traditionnellement le mois du souvenir et l’occasion de rendre hommage à tous ceux tombés pour nous donner la chance de vivre libres.
 
Ce mois du souvenir prend une résonance encore plus particulière cette année du fait de l’actualité tragique des dernières semaines.
 
Nous pensons naturellement à Monsieur Samuel Paty, assassiné pour avoir enseigné la liberté d’expression. Pour avoir enseigné, tout simplement. Nous avons tous en nous le souvenir de Professeurs qui ont guidé nos parcours, contribué à faire de nous ce que nous sommes, et changé nos vies pour le meilleur : le tout sans chercher la lumière mais simplement par amour de leur métier et au nom d’un certain idéal. Des témoignages reçus, Monsieur Samuel Paty était définitivement l’un de ceux-là.
 
Alors non, nous n’oublierons pas Monsieur Samuel Paty.
 
Nous n’oublierons pas non plus les victimes du récent attentat à Nice, assassinées pour avoir exercé leur liberté de culte.
 
Nous n’avons jamais oublié, et n’oublierons pas non plus, les victimes des attaques du 13 novembre 2015, tombées pour avoir fait usage de cette liberté que nous chérissons, en partageant simplement une soirée entre amis ou en famille dans une salle de concert, un café ou un restaurant.
 
Outre la peine et nos pensées pour leurs proches, nous partageons toutes et tous un sentiment d’incompréhension et d’impuissance face à ces drames.
 
Mais peut-être une façon de rendre hommage aux victimes est-elle de contribuer, chacun à notre niveau, à cette idée du « vivre ensemble » au nom de laquelle elles sont tombées.
 
Les associations, de par leur nature et leurs projets, y contribuent. Elles portent ces valeurs d’unité, de solidarité et de partage. Il suffit pour s’en convaincre de parcourir la liste des initiatives que leurs volontaires et bénévoles soutiennent sans discontinuer, même en cette période difficile (v. « Points d’actualité » ci-dessous). Conférences pour aider nos compatriotes à faire face aux conséquences du Brexit, pour favoriser les débats d’idées et/ou les moments de partage ; cérémonies du souvenir ; collectes de fonds au service des Bleuets de France ; journées de formation pédagogique pour soutenir les Petites Ecoles francophones du Royaume-Uni et leurs 4.200 élèves ; évènements culturels dressant des ponts et favorisant les échanges entre francophones et anglophones : ce ne sont que quelques exemples de toutes ces pierres qui contribuent à l’édifice.
 
C’est la raison pour laquelle la Fédération tente ce mois-ci encore, très humblement et à son modeste niveau, de mettre ces initiatives en lumière. Nous nous excusons par avance auprès de celles et ceux que nous aurions oublié de mentionner ci-dessous.
 
Bonne lecture,

Take care and stay safe,
  
Au nom de l’équipe,
 
Jean-François
 
 
Jean-François Le Gal
Président
 
Brigitte Williams
Roch Miambanzila
Marie Redron
Julia Laplane
Victor Cossec
Membres du Comité

 

 


 

Le Coup de Projecteur 

Le Coup de Projecteur ce mois-ci portera sur Exchange Theatre. Nous avons pu nous entretenir avec Fanny Dulin, directrice exécutive et productrice, et David Furlong, directeur artistique et metteur en scène. Tous deux ont bien voulu nous présenter les activités et projets portés par cette compagnie dynamique, qu’ils dirigent ensemble depuis près de quinze ans.
 
 
Q. Pouvez-vous nous présenter Exchange Theatre en quelques mots ?
R. (Fanny) Exchange Theatre est une compagnie de théâtre bilingue et internationale basée à Londres et fondée en 2006 par David (qui est mauricien) et moi-même (qui suis française).

Q. Quelle est l’idée à l’origine de la fondation d’Exchange Theatre ?
R. (David) Fanny et moi sommes partis du constat que l’héritage du théâtre francophone était peu produit au Royaume-Uni. Nous avons par conséquent choisi de mettre en scène et jouer de grands textes du répertoire de langue française. L’Échange de Paul Claudel a été la première pierre de l’édifice que nous sommes parvenus à construire au fil du temps.

Q. Comment Exchange Theatre a-t-il évolué depuis 2006 ?
R. (Fanny) Nous avons pris de plus amples responsabilités : en plus de monter sur scène, je suis devenue directrice exécutive et productrice, et David est devenu directeur artistique et metteur en scène. Au fil des années et des productions (Sartre, Durringer, Feydeau), les objectifs se sont élargis. Avec plus de 38 spectacles produits, des projets collaboratifs, en passant par une résidence jeune public à l’Institut Français, l’association est d’abord devenue un marqueur culturel de la communauté francophone expatriée de Londres. Cependant, Exchange Theatre, ancrée dans la scène britannique, poursuit aussi sa route “vers la réunion du monde” (selon la formule de Claudel) et vers un théâtre qui abolit les frontières.

Q. Comment définiriez-vous le théâtre que vous proposez ?
R. (David) Nous le voulons spontané, libéré d’un certain conservatisme, et suivant notamment le modèle du Théâtre National Populaire. Nous veillons aussi, dans le choix de nos collaborations et des spectacles, à nous inscrire dans des valeurs de diversité et d’inclusion. La compagnie ne se veut donc pas un porte-drapeau de la culture française, mais l’adopte comme socle d’engagement et d’universalisme afin de bâtir des ponts culturels et humains.

Q. Quelles sont les activités proposées par Exchange Theatre ?
R. (Fanny) L’association a développé trois activités principales. La première est la production, l’adaptation et la mise en scène de spectacles. La seconde est l’offre de cours de théâtre en français : pour adultes avec Le Workshop, pour les enfants avec Le Petit Théâtre et avec Languages through schools, permettant d’enseigner gratuitement le français via le théâtre dans les écoles publiques de Borough (quartier de Southwark) grâce à des subventions publiques. Enfin avec Le Trap, notre studio de répétition, nous donnons la possibilité à d’autres de pratiquer le théâtre en plein cœur de Londres.

Q. Quels ont été les principaux défis auxquels vous avez été confrontés depuis votre création ? Et comment y avez-vous fait face ?
R. (David) Le Brexit est assurément l’un d’entre eux. Il survient alors que la compagnie est en pleine émergence. Cette crise donne plus que jamais sa place au “théâtre de l’échange” et au multiculturalisme que la compagnie encourage. De manière presque paradoxale, le Brexit a poussé la compagnie à se positionner plus fermement dans ses valeurs et ses objectifs d’ouverture, réfléchissant encore davantage sur son travail inclusif. Depuis 2016, la compagnie n’a cessé de grandir avec des succès critiques et commerciaux dans les deux langues, notamment Le Misanthrope et Le Médecin malgré lui de Molière de 2016 à 2018, puis The Flies d’après Sartre en 2019. Ces productions ont donné lieu à trois nominations aux Off-West End Awards (meilleure mise en scène, meilleure production, meilleure création vidéo). J’ai parallèlement eu le bonheur d’être admis au Royal Opera House en 2017 et au Young Vic en 2020. 
(Fanny) Cette année marque aussi un carrefour pour Exchange Theatre avec la crise du coronavirus et du monde du spectacle. La compagnie n’a pas délaissé ses valeurs et ne s’est pas pour autant mise à l’arrêt. Ainsi pendant le confinement, les cours de théâtre du Workshop et du Petit Théâtre pour les enfants ont continué en ligne. Nous avons créé avec nos élèves adultes francophones une web-série (ZOOM Service sur Facebook et Instagram). Nous avons organisé 8 classes virtuelles bilingues par semaine à destination d’enfants basés un peu partout en Europe (France, Royaume-Uni, Suisse, Italie) – soit 96 sessions Zoom au total. Nous avons diffusé des spectacles et des podcasts en streaming allant jusqu’à 3.000 spectateurs. Avec le soutien du Arts Council of England et grâce au travail acharné de ses membres, la compagnie a donc su se réinventer, affirmer sa présence digitale, se positionner dans les débats actuels sur les besoin de représentation, et montrer sa résilience et sa résistance en relevant ces défis actuels. 

Q. Pouvez-vous nous parler de vos projets ?
R. (David) Nous revenons dès le mois de novembre avec la publication de l’adaptation de Break of Noon de Paul Claudel, ainsi qu’avec un nouveau spectacle dans le cadre du South Ken Kids Festival de l’Institut Français. Notre nouveau spectacle familial Le Cat in (re)Boots! montre bien cette évolution et cette affirmation sur la scène londonienne avec les valeurs qui sont les nôtres. En effet, Exchange Theatre ré-adapte le célèbre conte du Chat Botté de Perrault dans une version anti-raciste prônant la mobilité sociale et faisant tomber les barrières de classe et d’origine.
 
 

Points d’actualité
 
Comme évoqué ci-dessus, nous souhaitons contribuer à mettre en lumière les initiatives admirables portées par les associations en ce mois de novembre.
 
Alors, à vos agendas… et à vos écrans !
 
 
Collectif Horizon France-UK – conférence en ligne sur le thème « Entrée et séjour des Français après le Brexit : ce qui va changer et comment s’y préparer », mardi 3 novembre
 
Comme nous l’avions annoncé dans l’un de nos « Flashes », le Collectif Horizon France-UK, créé cet été, a organisé au début du mois sa première conférence en ligne portant sur les questions de settled status et d’immigration dans la perspective du Brexit. Monsieur le Consul Général Guillaume Bazard et Madame Marguerite Perin, Solicitor, ont traité ces questions importantes et répondu aux questions des internautes.
 
 
Association des Juristes Franco-Britanniques / Franco-British Lawyers’ Society –  conférence en ligne sur “Taking justice online: the new face of dispute resolution”, jeudi 5 novembre
 
Un grand bravo également à l’Association des Juristes Franco-Britanniques pour sa conférence du 5 novembre relative à l’impact de la pandémie sur l’avenir de la justice et sa dématérialisation. Lord Lloyd-Jones, Magistrat au sein de la Supreme Court britannique, a ouvert les débats animés par Anneliese Day QC, Barrister, Jason Galbraith-Marten QC, également Barrister, Mia Forbes Pirie, Médiatrice, et Leonardo Carpentieri, Solicitor et président de la Section Angleterre & Pays de Galles de l’Association des Juristes Franco-Britanniques.
 
 
Cérémonies du Souvenir – dimanche 8 novembre
 
Les Cérémonies du Souvenir organisées respectivement par l’Eglise Protestante Française de Londres et Notre-Dame de France ont dû se tenir en ligne cette année, compte tenu du contexte sanitaire.
 
 
Parapluie FLAM – Quatorzième Journée Pédagogique – dimanche 8 novembre
 
Le Parapluie FLAM, qui regroupe plus de cinquante Petites Ecoles francophones à travers le Royaume-Uni, organisait sa Quatorzième Journée Pédagogique et son Assemblée Générale dimanche 8 novembre.
 
Cela a été l’occasion de répondre aux nombreux sujets de préoccupation des écoles membres de cet excellent réseau, en présence notamment de Monsieur le Député Alexandre Holroyd, Monsieur le Sénateur Olivier Cadic, et Madame Claudine Ripert-Landler, Directrice de l’Institut Français. La Fédération était également représentée à cet évènement et a contribué à l’une des sessions de formation.
 
Félicitations à Joëlle, Présidente, et à l’ensemble du Comité pour l’organisation parfaite de cette journée – et pour leur brillante élection/réélection !
 
 
Cinquantenaire de la mort du Général de Gaulle – lundi 9 novembre
 
Cette date n’aura pas échappé aux membres de la communauté française et francophone. Un dépôt de couronne au pied de la statue du Général de Gaulle à Carlton Gardens (Londres) a notamment été organisé par Le Souvenir Français.
 

Cérémonie de commémoration au Cimetière de Brookwood, – mercredi 11 novembre
 
Là encore, pour des raisons sanitaires, l’accès au Cimetière de Brookwood était restreint cette année et la Fédération n’a donc pu mettre à disposition un car pour s’y rendre, comme elle le faisait chaque année. Cela ne nous a évidemment pas empêchés de nous joindre à cet hommage par la pensée.
 
 
Association des Juristes Franco-Britanniques / Franco-British Lawyers’ Society – conférence en ligne sur “UK and Irish Perspectives on Brexit” – mercredi 18 novembre à 10h30
 
L’Association des Juristes Franco-Britanniques / Franco-British Lawyers’ Society, décidément très active en ce mois de novembre, organise une conférence en ligne traitant des « Perspectives Britanniques et Irlandaises sur le Brexit » mercredi 18 novembre à 10h30 (UK time).
 
Le panel d’experts comprendra Monsieur Ian Forrester QC LLD  et Sir David Edward QC LLD, anciennement magistrats à la Cour de Justice de l’Union Européenne, Madame Katy Hayward, Professeur à Queen’s University à Belfast, The Rt. Hon. Lord Justice Bernard McCloskey, Juge à la Court of Appeal en Irlande du Nord, Monsieur Brice Dickson, Professeur à Queen’s University à Belfast, et Monsieur Colm Mac Eochaidh, Juge à la Cour de Justice de l’Union Européenne.
 
Renseignements et inscriptions sur fbls@outlook.com.
 
 
Exchange Theatre – Le Cat in (re)Boots ! South Ken Kids Festival – mercredi 18 novembre à 17h en partenariat avec l’Institut Français, Londres
 
Exchange Theatre vous propose une relecture de l’histoire du Chat Botté de Charles Perrault, maître de l’escroquerie qui brise toutes les barrières de classe et d’origine. Le rôle-titre est interprété par Hervé Goffings. Léo Elso devient le temps d’un spectacle le Marquis de Carabas. Fanny Dulin, qui co-écrit le spectacle, les rejoint dans le rôle de la princesse. David Furlong adapte et met en scène la pièce.
 
L’évènement sera donné en ligne.
 
Renseignements et réservation sur ce lien. 
 
 
 
Jeune Chambre de Commerce Franco-Britannique – conférence en ligne sur les opportunités d’investissement pour les Français au Royaume-Uni – jeudi 26 novembre à 17h45
 
La Jeune Chambre de Commerce Franco-Britannique organise un webinaire jeudi 26 novembre à 17h45 sur le thème des « nouvelles opportunités d’investissement pour les Français résidant au Royaume-Uni ». Les intervenants seront Olivier Grenon-Andrieu, Président du Groupe Equance, et Jérôme Giet, Consultant pour le Royaume-Uni.
Inscription avant le 24 novembre à partir de ce lien
 
Regards de Femmes – conférence en ligne sur le thème « La sensibilité dans tous ses états » – vendredi 27 novembre de 9h30 à 12h
 
Regards de Femmes organise une conférence sur le thème « La sensibilité dans tous ses états ». Celle-ci sera animée par Monsieur Saverio Tomasella, psychanalyste et professeur.
 
Renseignements et inscriptions sur ce lien. 
 
 
 
Association des Juristes de Queen Mary – Sorbonne – rencontre samedi 28 novembre (et préparation pour le concours de plaidoirie ORAS du mois de décembre)
 
L’Association des Juristes de Queen Mary – Sorbonne organise une rencontre entre ses membres samedi 28 novembre. Elle sera sans doute l’occasion de préparer l’un des évènements auxquels l’Association participera dès le début du mois de décembre : le concours de plaidoirie ORAS qui rassemble des étudiantes et étudiants issus de plusieurs programmes universitaires bilingues.
 
Plus de renseignements dans notre prochaine Newsletter.
 
 
Londres Accueil – conférences et activités en ligne tout au long du mois
 
Le cycle de conférences et activités de Londres Accueil se poursuit en ligne tout au long du mois.
 
Renseignements sur leur site.
 

Les Ateliers de la Fédé
 
Encore un grand merci à Monsieur le Consul Général Guillaume Bazard d’avoir bien voulu animer l’Atelier de la Fédération relatif au programme STAFE le 15 octobre dernier. Un grand merci également aux plus de cinquante représentants d’associations et élus consulaires présents (v. photo ci-dessous).

Le prochain Atelier portera sur le thème du « networking » en ligne (utile en cette période de confinement) afin d’aider les associations à mieux construire et animer leur réseau. Il aura lieu le mercredi 25 novembre à 18h via Zoom et sera animé par Véronique Rapetti, présidente de la Jeune Chambre de Commerce Franco-Britannique.
 
Comme tous les Ateliers de la Fédération, cet Atelier est gratuit pour ses associations membres.

Renseignements et inscriptions sur info@fafgb.org.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.