Historique

Historique

par Antoinette ChambeyronEn 1942, les bombes tombaient drues sur l’Angleterre.

Les français de Londres, oeuvrant eux aussi à la victoire, avaient leur points de chute pour se retrouver entre compatriotes : Carlton Terrace, quartiers généraux de la France Libre, mais aussi chez Gaston le bistro français de Soho.  A quelques pas de là, le restaurant de Madame Rose qui servait des biftecks généreux, se gardant bien de préciser qu’ils étaient chevalins.  Et, un peu plus loin, le café des demoiselles Valérie, deux sœurs Belges qui vous laissaient bavarder des heures durant devant les brevages que les rations permettaient.

Mais il fallait plus pour répondre au besoin des Français de se retrouver, de s’organiser par vocations, de se regrouper par intérêts partagés.  Il fallait aussi resouffler vie dans les activités associatives suspendues durant les hostilités.

C’est donc en prévision du retour à la vie normale que la ‘ Fédération des Associations Françaises en Grande Bregtagne’ fut fondée en 1942.  Pour réunir, pour être le porte-parole et le soutien de ces entités dispersées.

A son départ, la Fédération – toute enrobante – se donna pour but de défendre les intérêts associatifs et politiques des Français.

En 1982, le groupe serré de représentants politiques de tous bords les ‘ délègués du Conseil supérieur des Français à l’étranger’ s’installe au Royaume-Uni, revendiquant le droit de représenter l’expression politique.

Pas fâchée du tout de laisser aux spécialites les soucis politiques la Fédération – pour le grand bien de l’harmonie des rencontres – se déclara farouchement apolitique de vocation.

Son travail de représentation et de rassemblement continue.  Donnant à chaque association membre une résonance écoutée à sa voix ; une communication inter-associations qui transmet l’information utile et multiplie leur sens ‘ d’appartenir’.

Comme le soulignait Jean Gueguinou, Ambassadeur à Londres en déclarant : ‘Elle a un rôle de représentation des composantes très diverses de la communauté française.’ C’est, consciente de ce rôle, que lui revient, entre autres, la responsabilité de l’organisation de la fête nationale du 14 Juillet.

La nouvelle équipe du Conseil sous une nouvelle Présidence se propose de soumettre aux associations membres de nouveaux projets à élaborer ensemble, à concrétiser ensemble, pour accentuer le profil français au Royaume Unie sans négliger pour autant les liens de l’Entente Cordiale qui nous rapprochent de nos amis Britanniques.
par Antoinette Chambeyron